ANXIÉTÉ SOCIALE OU TIMIDITÉ ?

Dernière mise à jour : 9 janv. 2021


 

Qui n’a jamais eu peur de parler en public, de prendre la parole en réunion, d’être le centre de toutes les attentions, ou bien de résister aux pressions d’un vendeur insistant ?

Ces quelques situations sociales sont particulièrement éprouvantes pour une personne timide ou pour un anxieux social. En effet, l’anxieux social comme le timide éprouvent une forte anxiété dans une ou certaines situations sociales, pouvant les conduire à éviter les dites situations, d’où un fort handicap.

Si ces deux états partagent de nombreux points communs, ils présentent aussi des différences qu’il est essentiel de distinguer.

Alors comment savoir si l’on est une personne timide ou un anxieux social ?

Quelles sont les conséquences ?

La timidité n'est pas considérée comme une maladie contrairement à la phobie sociale. Cependant, quand on vit une situation sociale à travers le filtre de la timidité ou de la phobie sociale, on en vient à penser d’une certaine manière, à éprouver des sensations particulières car anxieuses. Cela interagit sur les comportements et provoque des états émotionnels désagréables voire handicapants. Toutes ses manifestations nuisent au bien-être et à la performance dans la dite situation. Celle-ci est mal vécue, mal interprétée, ce qui renforce la timidité elle-même ou la phobie sociale... Nous sommes pris dans un véritable cercle vicieux.

Avec une thérapie brève cognitive et comportementale (TCC) , il est possible d’agir efficacement afin de retrouver plus de sérénité.


35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout