L'affirmation de soi: êtes-vous une personne qui s'affirme?

04/10/2016

 

 

 

 

 

Comment réagissez-vous quand vous êtes critiqué ? Que faites-vous lorsqu’une personne en face de vous est en colère ? Lorsque que vous n’êtes pas d’accord, le dites-vous ? Lorsque l’on vous fait un compliment, que ressentez-vous ?

 

L’affirmation de soi est un comportement qui permet d’exprimer ce que nous ressentons, ce que nous voulons et ce que nous pensons tout en respectant ce que l’autre ressent, veut et pense. L’affirmation de soi s’apprend tout au long de la vie et se développe au contact des autres.

 

Il existe 3 manières de se comporter dans une discussion, une réunion, un groupe :

  • Le comportement passif : vous n’exprimez ni vos besoins ni vos désirs et vous vous laissez dominer par vos interlocuteurs. Les autres occupent 95% du temps de parole tandis que vous parlez 5% du temps. Vous attendez qu’on devine vos besoins, vous avez tendance à ne pas regarder l’autre en face, vous baissez souvent les yeux, la tête, la voix. En cas de conflit, vous avez tendance à fuir et à vous taire. Après ce comportement, vous vous sentez mal, frustré, vous regrettez de ne pas avoir dit ce que vous aviez à dire.

  • Le comportement agressif : A l’inverse du comportement précédent, vous imposez vos besoins et vos désirs à l’autre. Vous monopolisez le temps de parole et laissez peu de place à l’autre pour s’exprimer. Vous vous exprimez sans détour, voire brutalement. Vous regardez l’autre fixement, votre posture est tendue, rigide, vous êtes parfois très près de l’autre. Vous parlez fort, vous avez tendance à généraliser. En cas de conflit, vous n’hésitez pas à contre-attaquer. Après ce comportement, vous êtes satisfait d’avoir obtenu ce que vous vouliez, mais vous ressentez aussi une certaine culpabilité à l’idée d’avoir pu blesser l’autre.

  • Le comportement affirmé : vous dites ce que vous voulez, ce que vous ressentez et ce que vous pensez tout en respectant ce que votre interlocuteur ressent, pense et veut. Le temps de parole est équilibré entre les différents interlocuteurs. Vous vous exprimez de façon directe, claire et précise. Vous regardez l’autre en face, votre posture est décontractée, votre voix est claire et suffisamment forte. En cas de conflit vous cherchez un compromis. Lorsque vous vous êtes exprimé de façon affirmée, vous vous sentez bien, avec l’impression d’avoir dit ce que vous aviez à dire sans gêner l’autre.

 

Selon les psychiatres Fanget & Rouchouse (2006), un manque d’affirmation de soi est souvent responsable ou associé à des troubles psychiques dont les plus fréquents sont les troubles anxieux (phobies sociales), les troubles de l’humeur et les problèmes d’addiction (alcool, drogue, benzodiazépines).

 

Pour certaines personnes, s'affirmer est difficile parce qu’elles n’ont pas/peu appris, voire mal appris à parler de leurs sentiments ou de leurs besoins. Avec une thérapie comportementale et cognitive qui permet de travailler les habilités sociales, l’estime de soi et l’affirmation de soi, il est possible de trouver un comportement affirmé.

 

Sources :

Fanget F, Rouchouse B. (2006). L’Affirmation de soi : le manuel du thérapeute, Paris: Edition Odile Jacob.

Pour aller plus loin :

Cungi C. Savoir s’affirmer, Paris, Retz, 2001

Fanget F. Affirmez-vous pour mieux vivre avec les autres, Paris, Odile Jacob, 2002.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Support
A Propos
Retrouvez-moi aussi sur mon site de consultante en orientation scolaire

Code de déontologie des

psychologues

Coordonnées

Consultations psychologiques en ligne 

Siret : 388 893 935 00048

N° Adeli : 859305039

Réseaux sociaux : 

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon

Membre de :

Ce réseau regroupe des professionnels psy à travers le monde, ayant une expérience personnelle de l’expatriation et de la pratique à l’étranger.