Six étapes pour mieux vivre la crise du milieu de vie

18/11/2016

 

Voici quelques pistes (non exhaustives) pour vous aider à mieux vivre cette période de transition souvent déstabilisante.

 

En fonction de l’intensité de votre mal-être, je vous invite à consulter un professionnel qui vous aidera à mobiliser les ressources qui vous permettront de sortir de ce passage parfois trop douloureux.

 

1. Arrêter de regarder en arrière, pour être simplement dans l’ici et maintenant:

 

Il est important de revenir au présent et couper symboliquement ce qui vous retient, car vous ne pouvez pas aller de l’avant si vous avez un élastique accroché au dos vous tirant toujours en arrière. Vous allez vous épuiser. Aussi,

  • Acceptez de n’être plus ce jeune homme ou cette jeune femme tout en étant la même personne. Après tout, la chenille et le papillon sont différents, néanmoins ils sont une même créature…

  • Laissez les regrets et les accusations qui tirent en arrière : « Si vous m’aviez poussé à faire des études… » « Si tu avais voulu que nous fassions… », car le « Si… » est une énergie fermée sur elle-même.

 

2. Quitter le mental qui tourne en rond en acceptant de lâcher prise

  • Abandonner les : « il faut » « je dois » « je voudrais mais... » ou « j’aurai dû… », pour choisir de vous centrer sur votre « bonne » intention.

  • Occupez votre mental en prenant conscience de l’instant présent à l’aide de des micro-méditations s’intégrant dans votre quotidien, pour revenir dans votre présence sensitive

  • Changez de focus en proposant autre chose à votre mental, en orientant votre attention sur le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

 

3. Se libérer de vos obstacles intérieurs ou/et de vos freins :

 

Il s’agit de repérer ce qui bloque à l’intérieur de soi, et de vous délester de ce qui n’est pas aidant. Pour cela:

  • Acceptez ce qui peut être inconfortable : les peurs, les doutes, la colère, les rancœurs… Accueillir ses émotions, c’est simplement reconnaître ce qui « est » dans l’instant, et laisser passer, comme un nuage passe dans le ciel, car tous les nuages passent toujours et rien ne demeure…

  • Vous délestez de vos empêchements en les identifiant et en les reconnaissant au préalable. Cela peut-être des représentations limitantes ou des résistances ou conflits intérieurs, ou encore des expériences de vie difficiles mémorisées ou, des deuils non fait, voir un manque de confiance en vous etc… Au besoin faites-vous accompagner.

 

4. Reconnaître vos forces et votre valeur personnelle :

 

Cette étape vous apportera un sentiment de légitimité et vous aidera à vous positionner simplement. Pour cela, il est important de :

  • Reconnaître vos ressources, vos succès, vos talents naturels, plutôt que de vous focaliser sur vos manques « si j’étais… » « si je pouvais… ». Au besoin établissez une liste de vos forces et relisez-la régulièrement : Quelles sont mes qualités ? Qu’est-ce qui me donne de l’énergie ?

  • Faites un bilan intérieur, en termes de satisfaction de vos valeurs au quotidien, et ceci, à différents niveaux de votre vie : personnel, familial, professionnel...

 

5. Renouer avec votre vision intérieure et regarder devant soi

 

Ce travail n’est possible qu’à partir du moment où vous avez fait le deuil de vos illusions inaccessibles et de la projection d’une vie fantasmée pour accéder à vos véritables rêves.

  • Renouer avec vos passions, c’est-à-dire ce qui vous faisait vibrer plus jeune et vous donnait le sentiment d’exister pour vous-même. Créez ainsi une vision intérieure en partant de ce point de départ passionnel, en sachant que ça n’est pas un copier-coller, mais une composition avec les paramètres d'aujourd’hui.

 

6. Mettez-vous en projet pour faire le 1er pas

  • Redécouvrez votre but en vous posant cette simple question : « Qu’est-ce que je veux vivre, aujourd’hui ? » et surtout répondez en sentant que c’est cette partie vivante et vibrante en vous qui répond. C’est votre but. Écrivez-le. Par exemple, fixez-vous des objectifs sur le plan personnel et professionnel. Répartissez-les en actions à court, moyen et long terme. Un rêve lointain devient accessible en y allant par petites étapes. Ce que vous pouvez réaliser aujourd’hui vous rapprochera de votre but final. Cela peut commencer par de simples petites choses telles que se renseigner sur des formations, demander de l’aide pour un plan financier, parler à quelqu’un, lire un livre…

  • Réalisez des petits actes de changement très simples dans votre quotidien. Dites-vous que le changement invite le changement. Réfléchissez aux choses que vous aimez réellement, qui vous donnent de l’énergie, et qui vous permettent d’être vous-même. Essayez d’intégrer ces activités plaisantes, même les plus anodines, dans votre quotidien. Faites-en une priorité. Planifiez-les et n’attendez pas qu’il vous reste du temps pour vous y adonner. Prenez le temps de les réaliser maintenant.

  • Soyez flexible : vous ne devez pas vous fixer un timing précis pour vos plans d’avenir. Modifier un plan n'est pas synonyme d'échec.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
Support
A Propos
Retrouvez-moi aussi sur mon site de consultante en orientation scolaire

Code de déontologie des

psychologues

Coordonnées

Consultations psychologiques en ligne 

Siret : 388 893 935 00048

N° Adeli : 859305039

Réseaux sociaux : 

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon

Membre de :

Ce réseau regroupe des professionnels psy à travers le monde, ayant une expérience personnelle de l’expatriation et de la pratique à l’étranger.