• Orieux

Retour d'expatriation: le choc culturel inversé


Anne Laure Fréant, fondatrice du tout premier portail collaboratif RetourenFrance.fr et auteure du « guide du retour en France » (édition 2016) évoque (pour l’avoir elle-même vécu), le phénomène « du choc culturel inversé » qui touche à différents degrés tous ceux qui ont fait l’expérience de l’expatriation. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Le choc culturel inversé est une période, un cycle relativement long avec ses hauts et ses bas, dont l’une des manifestations principales est la dépression post-retour correspondant à ce que beaucoup d’expatriés ressentent au moment du « premier coup de mou » qui survient dans les jours qui précèdent le retour et qui peut durer jusqu'à plusieurs mois après celui-ci.

Autrement dit, l’impatrié, de retour dans son pays d’origine, ne s’y sent plus chez lui. Cela s’explique par le décalage culturel qui s’est opéré progressivement entre la personne qu’il est devenu et celle que l’entourage s’attend à retrouver.

Ce décalage va générer des angoisses et le placer dans une situation très inconfortable, difficilement gérable sur le plan psychologique.

Anne laure Fréant compare cette situation à celle du jeune adulte qui retourne vivre chez ses parents alors qu’il mène une vie indépendante depuis plusieurs années.

On comprend alors que revenir au pays peut constituer une plus grande épreuve encore que de le quitter. On ne se sent plus à sa place mais décalé, impuissant, passif, esseulé.

Une année, voire davantage, est parfois nécessaire pour retrouver un sens de la “normalité”, une certaine familiarité avec les lieux et le rythme de vie. Aussi, prendre le temps de se poser et faire un travail sur soi (au besoin se faire aider par un professionnel) s’avèrent utile pour surmonter ce décalage culturel.

De même, ne vous attendez pas à être compris par votre entourage qui est resté en France, n’essayez pas d’expliquer, ne vous énervez pas contre les personnes concernées car il est impossible de comprendre ce que l’on n’a pas vécu. Par contre, intéressez-vous à ce que les autres ont fait pendant votre absence : comment vont-ils? Qu’ont-ils vécu? Quels sont leurs projets? Il est aussi important de montrer à ceux qui comptent pour vous que vous êtes désormais revenu, et qu’ils peuvent compter sur vous.

Enfin, comme le souligne l’auteure, le réajustement à son nouvel environnement requiert de prendre le temps de comprendre qui est cette nouvelle personne que vous êtes devenue, et ce que cette personne veut faire maintenant. Prenez du temps pour vous, pour réfléchir, pour explorer, pour tester de nouvelles activités. Se lancer un défi, qu'il soit professionnel, sportif, artistique ou de toute autre nature, est le meilleur remède pour surmonter au mieux le choc culturel inversé, restaurer son ego, satisfaire sa curiosité et ancrer son sentiment d'appartenance.

Pour en savoir plus:

Source : http://retourenfrance.fr/en/node/59


Support
A Propos
Retrouvez-moi aussi sur mon site de consultante en orientation scolaire
Coordonnées

Consultations psychologiques en ligne 

Siret : 388 893 935 00048

N° Adeli : 859305039

Code de déontologie des

psychologues

Réseaux sociaux : 

  • Instagram
  • LinkedIn Social Icon

Membre de :

Ce réseau regroupe des professionnels psy à travers le monde, ayant une expérience personnelle de l’expatriation et de la pratique à l’étranger.